31 mars 2010

La liberté (Epictète)

"Est libre l'homme qui ne rencontre pas d'obstacles et qui a tout à sa disposition comme il veut. L'homme qui peut être arrêté, contraint, entravé ou jeté malgré lui dans quelque entreprise est un esclave. Mais quel est celui qui ne rencontre pas d'obstacles ? C'est celui qui ne désire rien qui lui soit étranger. Et qu'est-ce qui nous est étranger ? C'est ce qu'il ne dépend pas de nous d'avoir ou de ne pas avoir, ni d'avoir avec telle qualité dans telles conditions. Ainsi le corps nous est-il étranger, étrangères... [Lire la suite]
Posté par philoprof09 à 02:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mars 2010

La sagesse (Epictète)

IX. La maladie est un obstacle pour le corps, mais non pour la volonté, à moins que celle-ci ne faiblisse."Je suis boiteux" Voilà un empêchement pour mon pied ; mais pour ma volonté point du tout. Sur tous les accidents qui t'arriveront, dis-toi la même chose; et tu trouveras que c'est toujours un empêchement pour quelque autre chose , et non pas pour toi. X.A chaque objet qui se présente, souviens-toi de rentrer en toi même et d'y chercher quelle vertu tu as pour bien user de cet objet. Si tu vois un beau... [Lire la suite]
Posté par philoprof09 à 02:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mars 2010

La philosophie (Epictète)

" La première partie de la philosophie, la plus nécessaire, consiste à mettre en pratique les préceptes, par exemple, à ne pas mentir. La seconde consiste à les démontrer, à expliquer par exemple pourquoi il ne faut pas mentir. La troisième consiste à affermir ces démonstrations, à faire les distinctions nécessaires : pourquoi est- ce une démonstration ? qu'est ce qu'une conséquence, une contradiction ? qu'est-ce que le vrai ? qu'est-ce que le faux ? Ainsi la troisième partie est nécessitée par la seconde, et la seconde... [Lire la suite]
Posté par philoprof09 à 02:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mars 2010

La liberté (Epictète)

"Qu'est-ce donc qui trouble et terrorise la plupart des hommes ? Le tyran et sa garde? Et pourquoi ? Bien loin de là: il n'est pas possible qu'un être libre par nature soit troublé ou empêché par un autre que par lui-même;ce sont ses propres opinions qui le troublent. Lorsqu'un tyran dit:"J'enchaînerai ta jambe", celui qui attache du prix à sa jambe dit:"Non, par pitié!" Mais celui à qui sa volonté est précieuse, réplique: -Enchaîne-la, si tu trouves utile de la faire. -Tu ne t'en inquiètes pas? -Je... [Lire la suite]
Posté par philoprof09 à 02:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]