31 mai 2010

DDHC

Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen   Les représentants du peuple français, constitués en Assemblée nationale, considérant que l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements, ont résolu d'exposer, dans une déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l'homme, afin que cette déclaration, constamment présente ?  tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et... [Lire la suite]
Posté par philoprof09 à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mai 2010

DUDA

Déclaration Universelle des Droits de l'Animal PRÉAMBULE : Considérant que la Vie est une, tous les êtres vivants ayant une origine commune et s'étant différenciés au cours de l'évolution des espèces, Considérant que tout être vivant possède des droits naturels et que tout animal doté d'un système nerveux possède des droits particuliers, Considérant que le mépris, voire la simple méconnaissance de ces droits naturels provoquent de graves atteintes à la Nature et conduisent l'homme à commettre des crimes envers les... [Lire la suite]
Posté par philoprof09 à 03:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mai 2010

Les dieux ne sont pas à craindre

" Commence par te persuader qu'un dieu est un vivant immortel et bienheureux, te conformant en cela à la notion commune qui en est tracée en nous. N'attribue jamais à un dieu rien qui soit en opposition avec l'immortalité ni en désaccord avec la béatitude; mais regarde-le toujours comme possédant tout ce que tu trouveras capable d'assurer son immortalité et sa béatitude. Car les dieux existent, attendu que la connaissance qu'on en a est évidente. Mais, quant à leur nature, ils ne sont pas tel que la foule le croit.... [Lire la suite]
Posté par philoprof09 à 03:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mai 2010

Le plaisir comme souverain bien (Epicure)

« Par conséquent, lorsque nous disons que le plaisir est le souverain bien, nous ne parlons pas des plaisirs des débauchés, ni des jouissances sensuelles, comme le prétendent quelques ignorants qui nous combattent et défigurent notre pensée. Nous parlons de l'absence de souffrance physique et de l'absence de trouble moral. Car ce ne sont ni les beuveries et les banquets continuels, ni la jouissance que l'on tire de la fréquentation des mignons et des femmes, ni la joie que donnent les poissons et les viandes dont on... [Lire la suite]
Posté par philoprof09 à 03:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mai 2010

La mort n'est pas à craindre (Epicure)

" Maintenant habitue-toi à la pensée que la mort n'est rien pour nous, puisqu'il n'y a de bien et de mal que dans la sensation et la mort est absence de sensation. Par conséquent, si l'on considère avec justesse que la mort n'est rien pour nous, l'on pourra jouir de sa vie mortelle. On cessera de l'augmenter d'un temps infini et l'on supprimera le regret de n'être pas éternel. Car il ne reste plus rien d'affreux dans la vie quand on a parfaitement compris qu'il n'y a pas d'affres après cette vie. Il faut donc être... [Lire la suite]
Posté par philoprof09 à 03:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]